La grossesse

17 juin 2016

Qui est son fondateur ?

17 juin 2016

Le désir d’enfant

17 juin 2016
empty image
empty image

pieds d'adulte, pieds de bébéIl faut d’abord considérer que le désir de se reproduire est la manifestation d’une force puissante qui habite tous les êtres vivants.

Ce désir d’enfant est aussi celui d’une nouvelle relation d’amour. Il s’édifie sur la base des expériences affectives précédentes qui ont construit la personnalité.

Il émane de l’inconscient et du subconscient qui ont enregistré ces différentes expériences sous forme de couches successives, depuis la vie intra-utérine jusqu’au moment présent.

 

 

Les différentes couches qui entrent en jeu

  • La première couche se grave à partir de l’expérience de fusion vécue par le fœtus dans la vie intra-utérine.
  • La deuxième à partir de la relation à la mère, qui a forgé en nous une idée de ce qu’est l’amour maternel.
  • La troisième, de la relation au père, qui nous a laissé un sentiment du plaisir ou du déplaisir de vivre en famille.
  • La quatrième, de la relation à l’autre sexe lors de l’adolescence, qui nous apprend à aller dans le monde de l’autre sans nous nier, et à aller dans notre monde sans rejeter l’autre.
  • La dernière couche enfin, est faite de l’amour actuel pour le conjoint choisi, père ou mère du futur enfant, en fonction de la confiance qu’on lui porte.

Il existe parfois un antagonisme entre le projet d’enfant et le désir émané de l’inconscient. Cette ambivalence peut se manifester par des contradictions dans la demande d’enfant.

Le besoin d’enfant peut se faire impérieux, au point que la personnalité se sente chanceler si l’enfant ne vient pas, ce qui témoigne de la puissance des forces mises en jeu dans ce désir.